Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 08:45

Bonjour Betty,

 


 

Comme chacun et tout le monde,


J'ai rejoint l'infernale ronde.


Non,celle hypnotique, abrutie


Par les bureaux ou les trois-huit.


Mais celle encore pire de l'errance


Sans le sou, car sans une chance


D'un travail donc point de salut,


L'hostilité de tous en plus.


L'âge est-il à ce point immonde,


Soixante ans est ce trop pour ce monde ?

 


 

 

J'ai regrets du temps de l'Eden.


A vec Erato notre hymen


Etait doux et fécond et puis


J'avais de bien charmants amis.


Betty, sûr aussi vous en êtes


De ces têtes en l'air de poêtes !


Votre âme est la souce d'une eau


Riche et scintillante de mots


Tels des pépites et vos rimes


L'émotion pure et intime.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by JEANSANTERRE - dans poésie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de JEANSANTERRE
  • Le blog de JEANSANTERRE
  • : Ah! l' Inspiration suberbe et souveraine, L'Egérie aux regards lumineux et profonds, . . . . . . . .La Colombe, le Saint-Esprit, le Saint-Délire, Les Troubles Opportuns, les Transports complaisants, Gabriel et son luth, Apollon et sa lyre, Ah ! l'Inspiration, on l'évoque à seize ans ! . . . . . . . . . . . -- Paul VERLAINE -- Moi , j'aurai toujours seize ans ! Jeansanterre
  • Contact

Recherche