Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 21:10

Amies et Amis voici un poème qui est une éloge ( en ce cas on l'appelle BLASON ) ou une satire ( en ce cas c'est un CONTRE-BLASON )  d'un être ou d'un objet. Ici il sagit d'une satire donc d'un contre-blason sur mon nez, car on n'est jamais si bien servi par soi-même pour trouver quelque défaut. 

Ce poème est une étude de composition que je fais au sein d'un groupe de poètes amateurs dont certains très "pros" aident les débutants comme moi sur les règles de versification  en travaillant sur les différents types de poèmes en vers. L'association se nomme " POESIS". Vous trouverez tout renseignements en cherchant via Google ou autre.Merci à Khriss, Flormed, Stellamaris et Calijo  menbres de Poésis pour leurs aides dans la correction de ce texte qui est la sixième et dernière version corrigée.

 

.«De quoi ? Mon nez ? Mon nez vous gêne ?
Ma douce amie, oh point de peine !
Pour don d'un seul baiser de vous
Voici ma joue au toucher doux ».

Ô quel affligeant appendice,
Faut-il bien que je le maudisse !
Cruel héritage mon père
Qu'ici votre sang me confère.
J'aimais mon nez encore enfant,
Je l'ai haï devenu grand.
Pourquoi ce décorum de proue ?
Cette chimère désavoue
Les grands espaces de ciels bleus
Où brille mon regard heureux.
Pourquoi ce nez fait-il fontaine
Au long de l'hiver sous la laine
Et fait-il nez de clown l'été,
Genre gros fruit rouge éclaté ?
Au moins, s'il eut gagné de grâce
Devenu fin et perspicace
Pour célébrer un vin divin,
Louanger fort quelque mets fin !
Au moins s'il eut gagné les gloires
De quelques joutes oratoires,
Devenu nez de Cyrano,
Prompt au duel sur un bon mot.
Hélas, mon gros nez ne s'apprête
Qu'au port de bésicles, c'est bête !

.« Fort bien ! Me voilà déjà mieux,
J'y vois bien plus clair. Mais grands dieux !
Quel étrange nez douce amie.
Donc vous aussi ? quelle ironie ! ».

 

Jeansanterre, mercredi 16 Janvier 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by JEANSANTERRE - dans poésie
commenter cet article

commentaires

ginie la pie 24/02/2013 20:39


Bonsoir Jean, tu ne sors pas ton nez dehors, tu vois la famille est de sortie en ce moment. C'est le froid, t'as pas pris une sinusite j'espère ouaf ouaf ouaf euh?!? oups c'est pas un rire de pie
ça couic couic couic voilà qui va mieux. JE TE FAIS DES BISES à plus..........FLAP FLAP FLAP

Fab' le lyonnais 24/02/2013 20:01


salut Frérot


Avec mes nouvelles activités(en plus des autres) au sein de la société des amis de Lyon et Guignol, je viens de passer deux semaine non-stop et me pose enfin et fais le tour des popotes. Content
de voir que ma pie a voleté jusque chez toi. Bien fraternellement


 

ginie la pie 03/02/2013 20:10


Bonsoir Jean oups excuse moi j'ai pris ton nez pour une branche !! Aïe c'est pas une raison pour écraser le mien avec tes pieds : je suis là dessous !! oui tu ne me reconnais  pas ça fait
tellement longtemps. Attends je lisse un peu mes plumes je suis un peu fatiguée d'avoir voler au desssus de tous ces blogs. Ah oui fort intéressant comme le dit mon pipa c'est digne d'un pro en
tout moi pas capable de faire cet exercice trop nulle en français bouhhhhhhh. Je suis venue te dire merci pour tes voeux et bien que très en retard je te tranmets les miens pour la nouvelle
année. grosse bises.....flap flap flap.

cheyenne41 31/01/2013 17:46


en plus de me régaler une fois encore de ton talent, j'ai appris  quelque chose: je ne savais  rien du blason ( sauf le sens que l'on connais habituellement) ni du contre-blason ...-


c'est bien vrai que  tu devrais éditer tes poèmes, depuis le temsp que  nous  te le disons! merci de nous faire profiter de tes oeuvres, Jean !

Betty...Harmony 28/01/2013 08:10


Je suis impressionnée d'autant de talent ou se glisse l'auto dérision....Une réussite .....Tendresse cher Ami Poète

Présentation

  • : Le blog de JEANSANTERRE
  • Le blog de JEANSANTERRE
  • : Ah! l' Inspiration suberbe et souveraine, L'Egérie aux regards lumineux et profonds, . . . . . . . .La Colombe, le Saint-Esprit, le Saint-Délire, Les Troubles Opportuns, les Transports complaisants, Gabriel et son luth, Apollon et sa lyre, Ah ! l'Inspiration, on l'évoque à seize ans ! . . . . . . . . . . . -- Paul VERLAINE -- Moi , j'aurai toujours seize ans ! Jeansanterre
  • Contact

Recherche