Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 22:27

Bonjour à tous,

En guise de rentrée automnale, j'ai le plaisir de vous présenter un poème dont la forme s'appelle un carillon.

Le carillon [en tant que poème à forme fixe] se compose de trois quatrains suivis de trois tercets.
Les trois quatrains sont sous forme hybride.
Les trois tercets peuvent être sous forme liée, glissante, ou semi-orpheline.
→La pièce comprend 21 vers au total : (3x4) + (3x3)

 

 

Compagnon de Poésie j'aime votre chant.

Jamais mon émotion en l’œuvre ne s'use

Quand s'exprime gracieusement votre muse.

Vos extases sont miennes en nos cœurs s'épanchant.

 

Depuis le printemps, pris d'une fièvre obtuse ,

Si commune est quelle semble nécessité,

Je n'ai plus l'oreille aux propos de ma muse.

Lassée de mon indifférence, elle m'a quitté.

 

Hors donc ! Continuez ami, chantez, chantez !

Que les roulements discontinus de vos rimes

Soient vagues de bonheur et de gaité en prime

A ma vie de travailleur las de s'agiter.

 

J'ai plaisir à boire vos mots jusqu'à l'ivresse

Et je trinque à ma muse, infidèle bougresse

Que j'implore ou bien renie selon mon chagrin.

 

Poète ami, votre carillon résonne

Ses harmonies dans mon âme qui s'en étonne

Et frémit comme une voile fait sous un brin.

 

Peu à peu monte en moi la sève foisonnante

De l'inspiration, c'est une bouillonnante

Lave qui ne connait d'arrêt ni aucun frein.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by JEANSANTERRE - dans poésie
commenter cet article

commentaires

Betty...Harmony 23/03/2015 15:26


Es tu encore là Jean ....Compagnon de Poésie j'aimais tant tes Mots ....betty-harmony.eklablog.com....

coucou de ZouZou 01/01/2014 20:06


Bonsoir Jean


 


la nouvelle année me conduit sur ton blog


où j'ai le plaisir de lire ce joli poème


J'espère que tu vas bien


je t'embrasse en te souhaitant le meilleur pour 2014


 



Présentation

  • : Le blog de JEANSANTERRE
  • Le blog de JEANSANTERRE
  • : Ah! l' Inspiration suberbe et souveraine, L'Egérie aux regards lumineux et profonds, . . . . . . . .La Colombe, le Saint-Esprit, le Saint-Délire, Les Troubles Opportuns, les Transports complaisants, Gabriel et son luth, Apollon et sa lyre, Ah ! l'Inspiration, on l'évoque à seize ans ! . . . . . . . . . . . -- Paul VERLAINE -- Moi , j'aurai toujours seize ans ! Jeansanterre
  • Contact

Recherche