Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 07:45

Les Révolutions, qui viennent tout venger,

Font un bien éternel dans leur mal passager.

Les Révolutions ne sont que la formule

De l'horreur qui, pendant vingt règnes s'accumule.

Quand la souffrance a pris de lugubres ampleurs ;

Quand les maîtres longtemps ont fait, sur l'homme en pleurs,

Tourner le bas empire avec le moyen-âge,

Du midi dans le nord formidable engrenage ;

Quand l'histoire n'est plus qu'un tas noir de tombeaux,

De Crécy, de Rosbachs, becquetés de corbeaux ;

Quand le pied des méchants règne et fait courber la tête

Du pauvre partageant dans l'auge avec la bête ;

Lorsqu'on voit aux deux bouts de l'affreuse Babel

Louis onze et Tristan, Louis quinze et Lebel ;

Quand le harem est prince et l'échafaud ministre ;

Quand toute chair gémit ; quand la lune sinistre

Trouve qu'assez longtemps l'herbe humaine a fléchi,

Et qu'assez d'ossements aux gibets ont blanchi ;

,,,,

,,,,

Quand l'ignorance a même aveuglé l'avenir ;

Quand ne pouvant plus rien saisir et rien tenir,

L'espérance n'est plus que le tronçon de l'homme ;

Quand la guerre est partout, quand la haine est partout,

Alors subitement, un jour, debout, debout !

Les réclamations de l'ombre misérable,

La géante douleur, spectre incommensurable,

Sortent du gouffre ; un cri s'étend sur les hauteurs ;

Les mondes sociaux heurtent leurs équateurs ;

Tout le bagne effrayant des parias se lève ;

Et l'on entend sonner les fouets, les fers, le glaive,

Le meurtre, le sanglot, la faim, le hurlement,

Tout le bruit du passé, dans ce déchaînement !

,,,,

,,,,

,,,,

,,,,

Tout est dit. C'est ainsi que les vieux mondes croulent.

Oh ! L'heure vient toujours ! Des flots sourds au loin roulent.

A travers les rumeurs, les cadavres, les deuils,

L'écume, et les sommets qui deviennent écueils,

Les siècles devant eux poussent, désespérés,

Les révolutions, monstrueuses marées,

Océans faits de pleurs de tout le genre humain.

 

Ce sont les rois qui font les gouffres ; mais la main

Qui sema ne veut pas accepter la récolte,

Le fer dit que le sang qui jaillit se révolte

,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

 

Victor Hugo Extraits de : " Marquis, je me souviens"

                                        du livre : Les Contemplations 

Partager cet article

Repost 0
Published by JEANSANTERRE - dans poésie
commenter cet article

commentaires

Patou 08/07/2011 13:52



Texte magnifique... et je me dis que l'histoire désolante de la terre n'est malheureusement pas finie.



Betty...Harmony 03/05/2011 18:26



Mea culpa écrit elle aussi légère qu'elle le peut....Je ne connaissais pas ce texte du grand Hugo ...mais c'est pas grave hein Mon Ami le Poète !!!



Betty....Harmony 03/05/2011 18:22



Oui les Révolutions viennent tout venger mais elles demandent tant de souffrances que j'hésites à dire "A quand la Révolution "


Ton texte est grandiose!!!!! et je vais revenir le lire certainement plusieurs fois


merci Jean j'espère que tu vas bien ....



mirotine 28/04/2011 07:01



ce texte mérite d'être relu en ces temps sombres et oppressés , merci jean



Frambel 27/04/2011 15:35



Bonjour Jean-René:Ceci est exceptionnellement un copier/coller pour te dire que je ne t'oublie pas, mais que j'ai beaucoup de mal à revenir chez mes favori(e)s, que j'aime beaucoup
pourtant, mais j'ai si peur de m'attacher encore et de me prendre d'une trop grande amitié pour toi et de souffrir à nouveau à l' énoncé d'une mauvaise nouvelle( genre maladie ou autre) cela me
fais peur maintenant, j'aimerai faire la différence entre le virtuel et le réel, mais je n'y arrive pas, pour moi, derrière chaque écran un être s'y trouve, un être qui vit, un coeur qui bat, et
je suis encore si triste de la perte de notre poète Ysengrin, je ne veux pas que cela se reproduise, je suis tellement entière dans mon amitié , je ne sais pas faire autrement, alors ne m'en
veux pas, je pense que doucement, je reviendrai vous voir tous et toutes, avec plus de recul peut être.... je ne sais pas !je viens de temps en temps faire un tit tour, mais je n'arrive pas à
mettre des coms:Allez je te souhaite une bonne journée avec plein de soleil dans ton coeur et une tite bise par dessus:


PS/J'ai lu chez toi :



Présentation

  • : Le blog de JEANSANTERRE
  • Le blog de JEANSANTERRE
  • : Ah! l' Inspiration suberbe et souveraine, L'Egérie aux regards lumineux et profonds, . . . . . . . .La Colombe, le Saint-Esprit, le Saint-Délire, Les Troubles Opportuns, les Transports complaisants, Gabriel et son luth, Apollon et sa lyre, Ah ! l'Inspiration, on l'évoque à seize ans ! . . . . . . . . . . . -- Paul VERLAINE -- Moi , j'aurai toujours seize ans ! Jeansanterre
  • Contact

Recherche